Accueil
QUI SOMMES NOUS ?
CONNAITRE VOS DROITS !
ACTUALITÉ
CONTRE LES PERSÉCUTIONS ET POUR LE DROIT D’ASILE
FEMMES ET MIGRATIONS
DROITS DES FEMMES... DE TOUTES LES FEMMES !
EUROPE ET INTERNATIONAL : QUELQUES ÉTUDES ET DOCUMENTS
ADRESSES UTILES
ARCHIVES

FEMMES ET MIGRATIONS - TRAVAIL ET EMPLOI -

2010 Février : Lutte et revendications des travailleuses sans papiers

Des femmes sans papiers participent aux grèves (par exemple en 2008 dans des entreprises de nettoyage, comme Manet dans le 11ème arrondissement de Paris). D’autres, qui travaillent dans les services aux particuliers, je peuvent utiliser cet outil de lutte, mais participent en nombre aux manifestations, femmes de tout pays, solidaires. Certaines enfin tentent de demander un titre de séjour salarié en présentant un contrat de travail. Cependant ayant travaillé sans être déclarées, il leur est difficile d’entrer dans les critères très restrictifs imposés par la circulaire de novembre 2009.

Manifestation 2008 Pancarte du Rajfire

L’Association femmes égalité consacre plusieurs pages de son site à l’actualité de ce mouvement, avec documents, textes et photos

http ://femmes-egalite.org/campagnes-des-travailleurs-ses-sans-papiers.php

Communiqué de l’Association de femmes Egalité Une circulaire pour régulariser les travailleuses et les travailleurs sans papiers ! (17/10/2009)

Contact 06 282 56 282

Services à la personne : les travailleuses sans papiers rentrent aussi dans le mouvement

Plus de 1000 travailleurs sans papiers se sont mis en grève le 12 octobre pour exiger que les mêmes critères de régularisation par le travail soient appliquées à tous et toutes.

Notre Organisation de Femmes Egalité, aux côtés des syndicats, CGT, CFDT, Union Syndicale Solidaires, FSU, UNSA, et des Associations, LDH, Cimade, RESF, Autremonde et Droits Devant, soutient ce mouvement.

Nous exigeons une circulaire qui établisse des critères améliorés, simplifiés, appliqués sur l’ensemble du territoire national pour la régularisation des travailleurs et travailleuses sans papiers.

Les travailleuses sans papiers, exerçant principalement dans les services à la personne, rentrent aussi dans le mouvement. Avec elles nous exigeons du gouvernement qu’il applique à toutes les femmes sans papiers travaillant dans ce secteur les mêmes critères qu’il a appliqués à toutes celles qui ont été régularisées suite au mouvement de grève du 15 avril 2008.

Sur les 90 femmes dont les dossiers ont été présentés aux préfectures en 2008, 11 n’ont pas encore été convoquées. Les préfectures n’ont pas examiné leurs dossiers, sans aucune raison. Nous ne baisserons pas les bras tant que ces femmes ne seront pas régularisées. Derrière elles, il y a très nombreuses sont les femmes qui travaillent dans l’ombre, qui gardent des enfants ou les cherchent à l’école, s’occupent des personnes âgées, font le ménage, le repassage, les courses et autres tâches domestiques. Leur travail est socialement nécessaire et très recherché. Les travailleuses à domicile exercent une activité dans un secteur qui est toujours sous tension car la main d’œuvre manque.

Travaillant chez les particuliers elles ne peuvent pas faire grève, leur voix est leur force pour se faire entendre et la grève des travailleurs sans papiers leur arme pour obliger le gouvernement à considérer aussi leur situation. Le 17 octobre dans la manifestation pour les Droits des Femmes, elles seront nombreuses pour le dire.

Comme nous l’avons dit depuis le début de notre engagement aux côtés des travailleuses sans papiers et des travailleurs grévistes, nous poursuivrons le combat jusqu’à leur régularisation.

Un point de presse sera organisé le 17 octobre à 14 précises, devant le N°2 du Bd Beaumarchais 75011

Tract du 13 février 2010

Tract 13/02/2010